Collectif Veille Montagnes

Collectif Veille Montagnes

Collectif Veille Montagnes

Pour un Chablais nature

Vous pouvez faire défiler grâce aux touches et

Aux Brasses, toujours plus.

6 mai 2012 3 Commentaires

Voici une note de terrain reçue par le Collectif au sujet du projet de « retenue collinaire aux Brasses.

Bonsoir à tous, et puisque vous vous étiez intéressés aux aménagements de Sommand, voici une autre information.

C’est grâce à la vigilance d’Elisabeth qui lit de près les annonces du DL  que nous avons appris qu’une enquête était menée par la mairie de Saint-Jeoire pour « une retenue d’altitude » aux Brasses. Après avoir rencontré le commissaire enquêteur cet après-midi, voilà ce qu’il en est :

C’est une enquête obligatoire car les travaux sont soumis à obligations dans le cadre de la loi sur l’eau, ce n’est pas une enquête d’utilité publique. Le conseil municipal s’est déjà prononcé, de façon favorable, à cette « retenue d’altitude ». Il s’agit de faire une retenue colinaire de 45000 M3 d’eau pour pouvoir faire de la neige de culture. Actuellement, les canons à neige déjà installés aux Brasses « arrosent » une surface de 180 000 M2 de pistes. A court terme, il est prévu de rajouter des canons (pas de nombre donné mais des surfaces) pour couvrir 73300 M2 de plus et à moyen terme, encore 26800 M2 donc, à moyen terme (combien d’années???, pas dit), il y aura en tout 280 000 M2 de pistes qui pourraient « bénéficier » de neige de culture. Actuellement, l’eau est pompée dans un petit court d’eau (le ruisseau de la Chenevière) mais l’approvisionnement en eau par ce ruisseau est trop aléatoire : les canons à neige ne fonctionnent que s’il fait au moins -5°. Or, à cette température, il n’est pas facile d’avoir suffisamment d’eau dans le ruisseau et son pompage est plus compliqué. La retenue est donc une solution de « sécurité » et pour éviter tout aléat dans la production de neige de culture.

Le commissaire a pris soin de me préciser que ce sera de la neige de culture sans adjuvants donc, dixit « sans impact pour l’environnement ». Il m’a aussi précisé que c’était « rien que de plus classique, ce que toutes les stations font maintenant »!! Cette retenue empiètera pour 2 hectares sur une surface laissée en fermage à un agriculteur. Il n’y voit pas d’inconvénient dans la mesure où la chambre d’agriculture a demandé à ce qu’il soit indemnisé et que les terrains soient remis en état après passage des engins.

Il n’y a pas de constructions nouvelles ni d’autres extensions associées à cette extension du nombre de canons à neige.

Bon voilà. J’étais la seule à m’être déplacée et j’avais donc un cahier tout neuf et pleins de pages blanches pour m’épancher. J’ai juste marqué mon passage en mettant un petit message naïf disant que l’installation de tjrs plus de canons à neige n’était pas compatible avec le Développement Durable et que ce que d’aucuns appellent du « développement raisonné » n’est en fait qu’une façon de se donner bonne conscience sans rien changer. J’ai mis ça en mon nom propre évidemment.

Je crois que pour les Brasses, les carottes sont cuites et la messe (de la fuite en avant) est dite. Si vous connaissez des gens qui habitent à Saint-Jeoires, n’hésitez- pas à leur parler de ça. C’est un peu dommage qu’on ait fait du foin pour Sommand et que pour les Brasses, ça passe sans que personne ne dise rien. Mais on n’a aucun relais dans cette commune…..

On est toujours dans le même schéma : « il est urgent… de ne surtout rien changer ». N’hésitez pas à faire suivre l’info parce que si ça commence à se savoir, ça va forcément les enquiquiner. C’est déjà ça. Et surtout, qu’ils viennent pas la ramener et se faire mousser avec leur « protection de l’environnement » de pacotille.

M.L. 31 mars 2010

%d blogueurs aiment cette page :